Classification de Case-Mix


Les systèmes d’évaluation interRAI permettent la création d’algorithmes qui regroupent les individus en catégories reflétant les coûts relatifs des services et soutiens qu’ils sont censés utiliser. Ces outils sont construits pour répondre à un très important défi auquel doivent faire face les gouvernements de par le monde : comment allouer des ressources limitées d’une façon juste et équitable. A Case mix est par définition un système qui classe en groupes homogènes dans leurs utilisations de ressources. Un bon système de case-mix fait également sens du point de vue clinique, en procurant des descriptions cliniques éloquentes des individus dans chacun des groupes. L’application du case mix est vaste ; elle procure la base non seulement pour le remboursement mais aussi pour une comparaison des populations au sein ou à travers des programmes et pour la planification du personnel.

Case Mix pour établissements de soins de longue durée (LTCF)

Les plus connus des systèmes de case-mix interRAI sont les Groupes iso-ressources (RUG-III, RUG-IV) utilisés dans les établissements de soins de longue durée. Ces algorithmes procurent les moyens, (spécifique pour chaque personne), d’allouer les ressources reposant sur les coûts variables des soins pour des individus ayant des besoins différents. Ils utilisent des variables spécifiques issues de l’instrument d’évaluations soins de longue durée- interRAI (ou historiquement, le MDS 2.0) pour créer des catégories d’individus ayant des types homogènes d’utilisation de ressources. L’algorithme RUG-III explique environ 55% de la variance dans l’utilisation des ressources et a été validé dans plusieurs pays par des séries d’études internationales.
voir le diagramme <= cliquez

Case Mix pour soins à domicile (HC) 

Des membres d’interRAI ont construit un algorithme intitulé RUG-III/HC. Dérivé de la version RUG-III  utilisée en établissement, il peut être utilisé pour des individus bénéficiant de services de soins à domicile. La version RUG-III/HC 1.0 utilise soixante-quatorze variables pour constituer différents types d’utilisation de ressources.

Voir le diagramme <= cliquez

L’actuel algorithme RUG-III/HC explique 33.7% de la variance dans l’utilisation des  ressources et a été validée d’une vaste étude canadienne.

Références

Björkgren MA, Fries BE, Shugarman LR. 2000. Testing a RUG-III Based Case-Mix System for Home Care. Canadian Journal on Aging 19 (Supplement 2): 106–25.

Björkgren MA, Häkkinen U, Finne-Soveri UH, Fries BE. 1999. Validity and Reliability of Resource Utilization Groups (RUG-III) in Finnish Long-Term Care Facilities. Scandinavian Journal of Public Health 27: 228– 34.

Carpenter GI, Main A, Turner GF. 1995. Case-Mix for the Elderly Inpatient: Resource Utilization Groups (RUGs) Validation Project. Age and Ageing 24(1): 5-13.

Fries BE, Schneider DP, Foley JW, Gavazzi M, Burke R, Cornelius E. 1994. Refining a Case-Mix Measure for Nursing Homes: Resource Utilization Groups (RUG-III). Medical Care 32(7): 668–85.

Hirdes JP, Botz CA, Kozak J, Lepp V. 1996. Identifying an Appropriate Case-Mix Measure for Chronic Care: Evidence from an Ontario Pilot Study. Healthcare Management Forum 9(1): 40–46.

Ikegami N, Fries BE, Takagi U, Ikeda S, Ibe T. 1994. Applying RUG-III in Japanese Long-Term Care Facilities. Gerontologist 34 (5): 628 -39.

Poss J, Hirdes JP, Fries BE, McKilop I, Chase M. 2008. Validation of Resource Use Groups Version III for Home Care (RUG-III/HC). Medical Care 46(4): 380–87.